CNEF : Covid-19 - Déconfinement et Églises protestantes évangéliques, du 11 mai au 2 juin See in browser
image

COVID-19
Déconfinement et Églises protestantes évangéliques
du 11 mai au 2 juin

 

Aux unions et œuvres membres du CNEF
Aux Églises affiliées
Aux délégués départementaux

 

 

Chers frères et sœurs,

Suite à la publication du décret n° 2020-545 du 11 mai 2020, modifié le 12 mai 2020, le déconfinement s’applique désormais pour une première période allant du 11 mai au 2 juin (la date du 29 mai annoncée par le Premier Ministre est encore en discussion). 
Un guide pratique de la reprise des cultes protestants évangéliques sera prochainement émis par le CNEF sur les conditions sanitaires appropriées pour ces pratiques.
Nous rappelons que le respect des gestes barrières s’impose en toutes circonstances, notamment la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes.
Nous attirons votre attention sur les mesures régionales ou départementales qui peuvent s’appliquer de manière plus stricte : par exemple à Mayotte où le confinement est prolongé jusqu’à nouvel ordre et en Ile de France où l’attestation de déplacement est obligatoire pour les usagers des transports en commun en heures de pointe. Les délégués départementaux du CNEF et, pour les départements non pourvus d’un comité départemental, le CNEF national, sont à votre disposition pour vous informer des décisions préfectorales, le cas échéant.

  • Lieux de culte

Les lieux de culte peuvent rester ouverts mais les rassemblements (cérémonies, cultes, etc.) y sont toujours interdits, sauf pour les funérailles (jusqu’à 20 personnes). 
Pour venir y enregistrer et diffuser un culte en ligne, il n’est plus nécessaire de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire (sauf au delà de 100 km de votre lieu de résidence, voir ci-dessous).
Il convient toutefois de limiter au maximum l’effectif des présents aux ministres du culte et collaborateurs indispensables (maximum 20, de préférence moins de 10, selon les mesures départementales qui peuvent être plus restrictives). Le respect des gestes barrières s’impose, y compris la distanciation d’un mètre entre les personnes (notamment des intervenants sur scène).

  • Visites pastorales et déplacements

Depuis le lundi 11 mai 2020, les attestations de déplacement dérogatoire n’ont plus cours. Cependant, les déplacements au-delà de 100 km à vol d'oiseau de votre lieu de résidence actuel sont interdits, sauf s’ils se font au sein d'un même département. Des dérogations sont possibles pour des motifs professionnels ou familiaux impérieux comme un décès, l'assistance à une personne vulnérable (se munir d’une attestation dérogatoire).

  • Rassemblements, groupes de maison

Depuis le 11 mai, les rassemblements publics sont interdits au delà de 10 personnes. Les rassemblements privés sont libres. Le respect de la distanciation sociale d’un mètre entre chaque personne limite de fait les effectifs possibles dans les lieux privés.
Concernant les "groupes de maisons", le CNEF n’encourage pas leur pratique, comme expliqué dans notre communiqué du 30 avril : 
“Le respect des gestes barrières est particulièrement complexe dans de telles circonstances. A la différence d'un rassemblement familial ou amical sous la seule responsabilité des personnes privées, un rassemblement organisé dans le cadre des activités de l'association cultuelle pourrait entraîner la responsabilité civile ou pénale des dirigeants de l’association en cas de contamination au Covid-19. Ainsi, les dirigeants associatifs devront être en mesure d’apporter la preuve de leur diligence quant à l’obligation de sécurité des personnes : preuve qu’ils ont pris toutes les précautions nécessaires, notamment pour le respect des mesures barrières et la protection des personnes vulnérables et qu’ils ont diffusé les instructions à cet effet.”

  • Pratiques cultuelles et risques sanitaires

Nous attirons votre attention sur la nécessité d’éviter toute pratique cultuelle conduisant à des risques sanitaires pour les personnes. Aucun public ne doit être exposé au risque de contamination.

  • Contaminations et opinion publique

Conscient du rôle fortuit joué par la communauté protestante évangélique de France dans la propagation du coronavirus, le CNEF appelle les Églises protestantes évangéliques à la plus grande prudence et au strict respect des consignes gouvernementales. Un second foyer épidémique dans un Église protestante évangélique créerait un climat de suspicion malheureux.

  • Protection des ministres du culte, bénévoles et salariés

Nous rappelons les règles énoncées par le Protocole national de déconfinement s’appliquent aux associations cultuelles pour la protection sanitaire de leurs ministres du culte, bénévoles ou salariés (voir notre communiqué du 8 mai).

  • Conclusion

S’agissant de la perspective de l’ouverture des lieux de culte, à compter du 2 juin, le CNEF est en lien avec le gouvernement. 

Il communiquera dès que possible les décisions prises et les recommandations propres au culte évangélique afin que les Églises protestantes évangéliques puissent anticiper les mesures nécessaires et organiser  la reprise des rassemblements cultuels.


Bien fraternellement

 

L'équipe du CNEF

Vous recevez cet email car vous êtes inscrit sur une liste de diffusion de CNEF.
Copyright © 2020 CNEF
123 Avenue du Maine, 75014 Paris, France